Climb on Atome, the update of Pilowlava!

We design libre / open source fonts. Learn more and contribute to the adventure of Velvetyne by reading our “about” page.

KARRIK—THE GAME

This content exists in English

Accès anticipé

Lorsque nous avons publié Karrik, nous avons également discrètement publié une petite fiction interactive pour l’accompagner. J’avais l’intention d’écrire une depuis longtemps, car cela semblait être un moyen amusant de montrer ce qu’une police de caractères peut faire en petite taille et quelle est sa véritable texture lorsque vous lisez. Et Karrik, en raison de son contexte (une police de caractères personnalisée créée pour le numéro du magazine Cercle consacré au thème des fantômes), était un bon candidat. Cette famille était destinée à ressembler à une police de caractères sans empattement à l’ancienne, reprenant maladresse à la fois de la typographie vernaculaire et des fonderies obscures du début du XXe siècle. Karrik tire son inspiration de la “mauvaise” typographie des villes fantômes et des panneaux de signalisation à moitié effacés, et je pensais qu’elle serait parfaite pour créer une ambiance dans une histoire de meurtre se déroulant dans un village de campagne avec quelques éléments surnaturels. Au final, nous n’en avons pas beaucoup parlé car c’était seulement une petite partie des supports de promotion, mais nous avons tous ressenti que ce jeu avait un potentiel propre. Donc, lorsque je l’ai posté sur Reddit pour obtenir des commentaires de la communauté et que Gibbo m’a contacté pour offrir de l’éditer et de le relire, nous avons pensé qu’il était temps de passer à la vitesse supérieure et de proposer une mise à jour soignée.
 

Mise à jour

Nous avons engagé Gibbo pour éditer et relire le texte. Il a fait un excellent travail en corrigeant les erreurs de grammaire et d’orthographe, mais aussi en rendant l’histoire plus fluide. Il a suggéré une multitude de micro-améliorations qui, tout comme dans la conception de caractères, peuvent sembler très anecdotiques prisent une par une, mais qui améliorent considérablement l’ensemble à la fin. Avec un texte aussi bon en main, nous avons ressenti le besoin de l’améliorer encore davantage. C’est ainsi que nous avons eu l’idée de l’illustrer. Une grande et belle illustration pour avoir une sorte de couverture, comme un véritable livre.

DLC

L’un de nos très chers membres d’équipe (Julien Imbert) a suggéré de contacter John Grümph, un auteur de jeux de rôle et un illustrateur talentueux, pour créer cette illustration. Mais après quelques échanges, il est apparu que Le Grümph avait le temps (et la motivation) de créer plus d’une image. Beaucoup plus. Il a joué au jeu, choisi des moments clés, et a livré de belles illustrations en noir et blanc propres qui correspondent parfaitement à l’ambiance de l’histoire. Je ne peux pas toutes les montrer, car vous devez les découvrir en jouant, mais bon sang, regardez ça.

JOUER AU JEU